Exposition aux ondes électromagnétiques – Victoire du principe de précaution au Sénat

 

Le Sénat a adopté aujourd’hui la proposition de loi écologiste relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques. Les Groupes écologistes de l’Assemblée nationale et du Sénat se félicitent de cette victoire du principe de précaution contre les risques sanitaires liés àl’exposition intensive. Ils saluent par ailleurs le Gouvernement et le rapporteur de la commission des Affaires économiques, qui ont tenu à réinscrire ce texte à l’ordre du jour du Sénat.

 

Pour Laurence Abeille, Députée du Val de Marne et auteure de la proposition de loi : « Cette adoption est une très bonne chose et le débat a été constructif ; je remercie les sénateurs et le gouvernement. Les points principaux demeurent : sobriété, information, concertation. J’espère que le texte reviendra rapidement en seconde lecture à l’Assemblée. »

 

Pour Joël Labbé, Sénateur du Morbihan et chef de file pour le Groupe écologiste : « L’examen en séance publique a permis de rétablir plusieurs mesures pour renforcer le texte. Il instaure une nouvelle approche, plus responsable, des usages liés aux terminaux mobiles et de l’exposition aux ondes en général. »

 

Le texte adopté au Sénat comprend des mesures de concertation lors de l’installation d’équipements radioélectriques. Il renforce les règles relatives à la publicité pour les téléphones portables, qui doivent être utilisés avec des « kits mains libres ». Il prévoit de désactiver le wi-fi dans les écoles en-dehors du temps pédagogique qui le nécessite. Enfin, la proposition de loi demande une politique de sensibilisation à l’usage des terminaux mobiles, que le Gouvernement s’est engagé à mettre en place.

 

Remonter